Le cercle camerounais de philosophie

  • Lattention-de-lauditoire-colloque

Le Cercle Camerounais de Philosophie (CERCAPHI) est heureux de vous accueillir sur son site web et de s’adresser à son lectorat qu’il espère voir s’étendre au-delà des frontières du Cameroun et de l’Afrique. Depuis sa création en 1995, le Cercle ne s’était jusque là manifesté qu’à travers ses rencontres statutaires de discussion autour des communications présentées par ses membres, des conférences. Et, depuis l’institution par l’Unesco d’une Journée internationale de la philosophie à célébrer chaque année, le Cercle se fait un point d’honneur de s’impliquer de manière effective dans la répercussion de l’écho philosophique dans l’espace culturel national par l’organisation de conférences et de tables rondes.

Philosophes du Cameroun: courants de pensée

  • Marcien TOWA

En effet la recherche et la production philosophiques au Cameroun connaissent depuis le dernier quart du XXe siècle une évolution considérable. Des recherches universitaires novatrices sur les problématiques du terroir africain d’une part, l’étude, la discussion et la remise en perspective des philosophies antiques, classiques et modernes des traditions occidentales et asiatiques par les Camerounais d’autre part, demeurent souvent ignorées. Cela s’explique soit par les problèmes d’édition en contexte africain, soit par la très faible mobilité de l’expertise africaine, soit encore par les difficultés réelles à faire fonctionner des universités en Afrique.

Membres du Cercaphi

  • Président du Cercaphi
    PRESIDENT

L’examen de la diffusion de la philosophie africaine montre que si l’Europe paraît encore, plus à tort qu’à raison, résolument repliée sur elle-même, l’Amérique s’entrouvre aux philosophes d’Afrique. Quoi qu’il en soit, le Cercle camerounais de philosophie (CERCAPHI) veut tirer les conséquences de la prise de conscience du besoin d’un dialogue sincère de l’écrit philosophique d’Afrique avec l’Occident et l’Asie. Elle veut surmonter les obstacles qui bloquent des « éclairs d’acier », pour appliquer au Cameroun cette image de J. Michelet dans La sorcière : « Ce lieu, tout africain, a des éclairs d’acier ».

Membres et Sympatisants du Cercaphi

  • Informaticien

La rubrique Philosophes du Cameroun : courants de pensées nourrit l’ambition d’illustrer la vitalité de l’activité philosophique au Cameroun par la présentation imagée de ses acteurs et de leurs axes d’intérêt théoriques, sans prétendre présenter une pensée philosophique qui serait une quelconque école de pensée camerounaise. L’esprit qui a toujours prédominé dans les activités du Cercaphi est un esprit de rigueur certes, mais soucieux de liberté et d’ouverture critique sans lesquels la philosophie ne saurait exister.

La rubrique Pensées de camerounais présente quelques idées phares illustratives des courants de pensées existants.

Les Espaces dédiés aux philosophes du Cameroun permettent à ces derniers de présenter leurs activités personnelles et aux lecteurs d’approfondir la connaissance des uns et des autres. L’ouverture du Cercaphi se montre encore mieux en cette rubrique résolument ouverte.

Les autres rubriques sont consacrées aux informations générales sur la vie du Cercaphi, son actualité et ses activités.

Ce diaporama est en édition…

Citations et Pensées des Camerounais

  • EBENEZER NJOH MOUELLE